• lespetitspapiers

Quand nos souvenirs viendront danser de Virginie Grimaldi

Bien sûr, nous préférons présenter des ouvrages un peu moins connus et attirer l'intérêt sur de nouvelles pépites littéraires. Toutefois, notre cœur de lecteur a des raisons qui ne s'expliquent pas, quand on aime un livre quel qu'il soit, nous avons envie de le dire tout simplement.



Virginie Grimaldi est une autrice réputée dont les publications sont attendues par les amatrices d'émotions. Son nouvel opus, Quand nos souvenirs viendront danser, ne décevra pas les habituées et risque de conquérir les non-initiées.


Avec son écriture aussi touchante que drôle, l'écrivaine nous offre la lecture de la vie de Marceline. Octogénaire, habitant l'impasse des Colibris depuis ses vingt ans, la voici bouleversée par l'annonce des projets de sa mairie : raser sa maison et celles de ses voisins pour construire le parking d'une école.

Nous voici embarqués aux côtés des Octogéniaux dans leur lutte contre l'autorité et surtout dans la préservation de leurs souvenirs. Marceline, au présent et au passé, se livre sur un ton acerbe qui fait tour à tour rire ou pleurer. Les difficultés de jeunesse, les accidents de la vie, la maladie, la mémoire sont abordés en toute vérité par ce personnage confronté à la séparation, aux querelles et, surtout, à l'amour et à l'amitié.


Vous n'oublierez pas les personnages si aboutis de sitôt, la justesse et la profondeur des sentiments évoqués est étonnante. Si vous ne connaissez pas, tentez. Le seul risque que vous courez est de rencontrer une écriture pleine d'humanité.


« Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous nous prêtions main-forte entre voisins en traversant les jardins non clôturés. Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé, nos souvenirs sont accrochés aux murs et nous ne nous adressons la parole qu’en cas de nécessité absolue. Nous ne sommes plus que six : Anatole, Joséphine, Marius, Rosalie, Gustave et moi, Marceline. Quand le maire annonce qu’il va raser l’impasse – nos maisons, nos mémoires, nos vies –, nous oublions le passé pour nous allier et nous battre. Tous les coups sont permis : nous n’avons plus rien à perdre, et c’est plus excitant qu’une sieste devant Motus. » À travers le récit de leur combat et une plongée dans ses souvenirs, Marceline raconte une magnifique histoire d’amour, les secrets de toute une famille et la force des liens qui tissent une amitié.


Une question ? Une commande ?

Les Petits Papiers

Librairie Presse Papeterie 

Du lundi au Samedi

7h30 à 12h30  14h30 à 19h

Dimanche et jours fériés

9h à 12h30

© 2019 Les Petits Papiers de Moret sur Loing